NOUVEAUTÉ


EN COMBIEN DE TEMPS JE BRÛLERAIS SI CE LIEU EXPLOSAIT LÀ DANS L’INSTANT
BENJAMIN DEROCHE


Ce premier livre de photographie de Benjamin Deroche est publié en partenariat avec le Centre Atlantique de la Photographie à l'occasion de l'exposition Un Soupçon de réalité, présentée à Brest dans la galerie du Quartz.


"Je roule depuis une heure dans les méandres du port de Saint-Nazaire, je vois les flammes de la raffinerie de Donges qui brûlent le ciel au chevet d’immenses cuves remplies de carburant. Dans ces paysages tonitruants se logent çà et là des petits écrins de silence, et c’est pour eux que je suis venu. Derrière moi s’étale une chaîne de collines brunes qui ressemblent à du charbon ; on peut y marcher longtemps et sentir un étrange vertige, la sensation de se perdre ailleurs que sur la Terre. Au-delà des buttes noires gorgées de stries brillantes se trouve la ville puis la voie express. Je n’ai pas envie de les photographier, je suis mieux au milieu des montagnes. En regardant le ciel se flouter de chaleur au-dessus des cheminées de la raffinerie, je me demandais alors en combien de temps je brûlerais si ce lieu explosait là dans l’instant, peut-être que je ne m’en rendrais même pas compte."

Ce livre est un voyage photographique de cinq semaines du Havre à Blayes — en passant par Flamanville, Brest, Saint-Nazaire, Montoir, Donges — dans les paysages proches de zones de production et de stockage d’énergie.

> Lire la suite


64 pages, 20 euros
Disponible


collection-reprint
La collection Reprint se propose d’abriter la réédition d’un certain nombre de livres d’artistes parus depuis le début des  années 1960 et dont les auteurs comptent maintenant parmi les figures pionnières de l’histoire de l’art contemporain. La collection Reprint est dirigée par deux spécialistes internationalement reconnus du livre d’artiste, auteurs de nombreuses études sur le sujet : Anne Mœglin-Delcroix, et Clive Phillpot. > Lire la suite


PREMIERS TITRES DISPONIBLES

wit white
herman de vries
> Lire la suite

NOTES ON LOCATION
Peter Downsbrough
> Lire la suite

SOUTH AMERICA
Richard Long
> Lire la suite

GREEN AS WELL AS BLUE AS WELL AS RED
Lawrence Weiner
> Lire la suite

SOLDIER

EMMETT WILLIAMS
> Lire la suite





SOLDIER
EMMETT WILLIAMS



Emmett Williams (1925-2007) fut, entre 1966 et 1970, éditeur, avec Dick Higgins, de Something Else Press, d’où sortirent tant de livres d’artistes liés au mouvement Fluxus.


Pionnier, dès les années 1950, de cette forme nouvelle de poésie qu’en référence à l’art concret on nomma « poésie concrète », Emmett Williams rassembla en 1967 le premier recueil sur la production internationale, An Anthology of Concrete Poetry, publié simultanément en Europe par Hansjörg Mayer et aux États-Unis par Dick Higgins. Il la définit dans l’introduction comme une poésie « directe » qui « utilise les éléments sémantiques, visuels et phonétiques du langage comme matériaux bruts ». En opposition à la poésie traditionnelle d’expression subjective, cette poésie cherche à réduire ses moyens au minimum et privilégie les procédés de composition systématiques, fondés sur la répétition, la permutation et un développement mécanique, réglé par un protocole préétabli.
En 1973, Emmett Williams publie – toujours chez Something Else Press et chez Hansjörg Mayer – quatre longs poèmes autonomes, dont SOLDIER, composés l’année précédente au California Institute of the Arts et réunis en un seul volume sous le titre A Valentine for Noël. Le livre est en effet dédié, à l’occasion de la Saint-Valentin, à sa jeune femme enceinte, Ann Noël, rencontrée en 1968 quand elle fut engagée pour un an comme assistante de Dick Higgins, et qui, en tant que directrice des ateliers de graphisme au CalArts, a aidé l’artiste à surmonter les difficultés techniques du passage des poèmes manuscrits aux poèmes imprimés. > Lire la suite

88 pages, 16 euros
Collection Reprint
Disponible
 


Domaine d’un rouge-gorge / Sculpture 1969
Jan Dibbets


Domaine d’un rouge-gorge / Sculpture 1969 est le livre d’une installation réalisée dans un parc d’Amsterdam en 1969, mettant en scène un oiseau observé et photographié par Jan Dibbets.

Très tôt dans son parcours, Jan Dibbets utilisa l’appareil photographique pour porter un point de vue sur le monde différent, expressément monoculaire, que ce soit de façon littérale dans ses « corrections de perspective », ou par d’autres moyens comme dans les panoramas photographiques qui ont donné lieu à la série des Montagnes hollandaises.
En même temps, il développait le concept de Domaine d’un rouge-gorge / Sculpture, une de ses « nombreuses idées en rapport avec notre écosystème, un mot qui existait à peine à l’époque ». Le texte du livre décrit comment Dibbets s’est familiarisé avec les habitudes du rouge-gorge en lisant un livre sur le sujet, même s’il n’était « pas intéressé par les faits biologiques » mais plutôt par « les frontières des arts visuels ».
L’idée de Dibbets était d’associer cette compréhension nouvelle des habitudes du rouge-gorge à sa conception du dessin dans l’espace et à son désir de visualiser des systèmes écologiques. Il perçut toutefois « qu’il n’était pas possible de la partager avec d’autres », jusqu’à ce que « l’idée du livre se présente », s’imposant comme un moyen adéquat.
En 1969, il avait travaillé avec le galeriste et éditeur Seth Siegelaub : « J’en ai parlé à Seth. Il fut tout de suite très enthousiaste et dès que je lui remis l’ensemble du matériel, il s’occupa de tout. Je n’ai travaillé qu’avec Seth. »
Ainsi a vu le jour cet exemple de livre qui est aussi une œuvre d’art, la compréhension de la totalité de l’œuvre n’étant possible qu’au moyen du livre de l’artiste.


32 pages, 10 euros
Collection Reprint

A paraître / Août 2014