NOUVEAUTÉ

FEUILLETé (Nouvelle édition)
JULIEN NéDéLEC

Feuilleté est un livre blanc dont les pages conservent la trace indélébile des empreintes digitales de Julien Nédélec, puisque chaque exemplaire du livre aura été feuilleté par l'artiste et ses doigts salis par de l’encre. Tiré à 700 exemplaires, chaque exemplaire de ce livre est de fait unique.
Cette nouvelle édition de Feuilleté fait suite à une première version publiée en 2008, aujourd’hui épuisée. Conçue comme la précédente, elle présente un nombre de pages augmenté et une nouvelle reliure. > Lire la suite

48 pages, 9 euros
Sortie : 20 juin 2013





LEAFING THROUGH

JULIEN NéDéLEC

Cette édition anglaise de Feuilleté, identique à la version française, présente une jaquette avec le titre du livre traduit en anglais, salie de la même manière que l'intérieur du livre. > Lire la suite



MOI LE GROUPE
EPILOGUES

ARNAUD THÉVAL

Ce livre est le troisième et dernier volume d’une série sur l’univers des lycées professionnels. Arnaud Théval y raconte ses « aventures » dans l’univers de l’enseignement, et propose de façon originale et inédite une nouvelle manière de faire entrer l’art à l’école. > Lire la suite

112 pages, 20 euros
Avril 2013






TITRER

Julien Nédélec

A la fois livre de photographie et livre de sculpture, Titrer permet une nouvelle fois à Julien Nédélec de revisiter l'Art minimal, en y apportant une touche sensible présente dans le jeu sur les formes et les nuances de gris des impressions. Titrer est le troisième livre de Julien Nédélec aux éditions Zédélé. > Lire la suite

64 pages, 15 euros
Novembre 2012






collection-reprint
La collection Reprint se propose d’abriter la réédition d’un certain nombre de livres d’artistes parus depuis le début des  années 1960 et dont les auteurs comptent maintenant parmi les figures pionnières de l’histoire de l’art contemporain. La collection Reprint est dirigée par deux spécialistes internationalement reconnus du livre d’artiste, auteurs de nombreuses études sur le sujet : Anne Mœglin-Delcroix, et Clive Phillpot. > Lire la suite


PREMIERS TITRES DISPONIBLES (PARUTIONS 2012)





wit white
herman de vries

Ce livre est la troisième et dernière version du premier livre d’artiste publié en 1960 par herman de vries, qui en a aujourd’hui plus d’une centaine à son actif. Il est, dans le domaine du livre, un manifeste équivalent aux White Paintings de Rauschenberg (1951) et à 4’33’’ de John Cage (1952). > Lire la suite

352 pages, 25 euros



NOTES ON LOCATION
Peter Downsbrough

Ce livre de Peter Downsbrough, devenu très rare, est le premier d’une abondante production de près de quatre-vingt dix livres d’artiste à ce jour. > Lire la suite

44 pages, 10 euros



GREEN AS WELL AS BLUE AS WELL AS RED
Lawrence Weiner

Lawrence Weiner
est une des figures historiques de l’art conceptuel, selon lequel le langage est le médium par excellence de l’art, sous forme d’énoncés, d’où le rôle essentiel joué dans son travail par l’imprimé, du design de ses catalogues aux livres d’artistes proprement dits : une cinquantaine depuis 1968. > Lire la suite

100 pages, 15 euros



SOUTH AMERICA
Richard Long

Troisième livre de Richard Long, South America est entièrement façonné à la main : chaque double-page est contrecollée à la page précédente et à la suivante, l'ensemble étant réuni par une fine bande de papier faisant office de dos. Exceptionnellement de format carré, il est le seul livre de Richard Long à ne comporter que des dessins. > Lire la suite

36 pages, 40 euros




Vous avez juste pas pu trop profiter de l’été, quoi
Julie C. Fortier

Rien n° 27 / Double poster, Gratuit

3e réédition du poster de Julie C. Fortier, publié en 2003 par Zédélé, et produit par la Garenne Lemot à l'occasion de l'exposition Heureux comme Sisyphe à la Villa Lemot (Domaine Départemental de la Garenne Lemot à Gétigné)

> Voir la publication





Domaine d’un rouge-gorge / Sculpture 1969
Jan Dibbets


Domaine d’un rouge-gorge / Sculpture 1969 est le livre d’une installation réalisée dans un parc d’Amsterdam en 1969, mettant en scène un oiseau observé et photographié par Jan Dibbets.

Très tôt dans son parcours, Jan Dibbets utilisa l’appareil photographique pour porter un point de vue sur le monde différent, expressément monoculaire, que ce soit de façon littérale dans ses « corrections de perspective », ou par d’autres moyens comme dans les panoramas photographiques qui ont donné lieu à la série des Montagnes hollandaises.
En même temps, il développait le concept de Domaine d’un rouge-gorge / Sculpture, une de ses « nombreuses idées en rapport avec notre écosystème, un mot qui existait à peine à l’époque ». Le texte du livre décrit comment Dibbets s’est familiarisé avec les habitudes du rouge-gorge en lisant un livre sur le sujet, même s’il n’était « pas intéressé par les faits biologiques » mais plutôt par « les frontières des arts visuels ».
L’idée de Dibbets était d’associer cette compréhension nouvelle des habitudes du rouge-gorge à sa conception du dessin dans l’espace et à son désir de visualiser des systèmes écologiques. Il perçut toutefois « qu’il n’était pas possible de la partager avec d’autres », jusqu’à ce que « l’idée du livre se présente », s’imposant comme un moyen adéquat.
En 1969, il avait travaillé avec le galeriste et éditeur Seth Siegelaub : « J’en ai parlé à Seth. Il fut tout de suite très enthousiaste et dès que je lui remis l’ensemble du matériel, il s’occupa de tout. Je n’ai travaillé qu’avec Seth. »
Ainsi a vu le jour cet exemple de livre qui est aussi une œuvre d’art, la compréhension de la totalité de l’œuvre n’étant possible qu’au moyen du livre de l’artiste.


32 pages, 10 euros
Collection Reprint
A paraître / décembre 2013




SOLDIER
EMMETT WILLIAMS

Emmett Williams (1925-2007) fut, entre 1966 et 1970, éditeur, avec Dick Higgins, de Something Else Press, d’où sortirent tant de livres d’artistes liés au mouvement Fluxus. Pionnier, dès les années 1950, de cette forme nouvelle de poésie qu’en référence à l’art concret on nomma « poésie concrète », Emmett Williams rassembla en 1967 le premier recueil sur la production internationale, An Anthology of Concrete Poetry, publié simultanément en Europe par Hansjörg Mayer et aux États-Unis par Dick Higgins. Il la définit dans l’introduction comme une poésie « directe » qui « utilise les éléments sémantiques, visuels et phonétiques du langage comme matériaux bruts ». En opposition à la poésie traditionnelle d’expression subjective, cette poésie cherche à réduire ses moyens au minimum et privilégie les procédés de composition systématiques, fondés sur la répétition, la permutation et un développement mécanique, réglé par un protocole préétabli.
En 1973, Emmett Williams publie – toujours chez Something Else Press et chez Hansjörg Mayer – quatre longs poèmes autonomes, dont SOLDIER, composés l’année précédente au California Institute of the Arts et réunis en un seul volume sous le titre A Valentine for Noël. Le livre est en effet dédié, à l’occasion de la Saint-Valentin, à sa jeune femme enceinte, Ann Noël, rencontrée en 1968 quand elle fut engagée pour un an comme assistante de Dick Higgins, et qui, en tant que directrice des ateliers de graphisme au CalArts, a aidé l’artiste à surmonter les difficultés techniques du passage des poèmes manuscrits aux poèmes imprimés.
Emmett Williams a précisé plus tard : « Mon premier poème de “soldats mourant” remonte à 1970, au cours de la guerre du Vietnam. » Cette première version de SOLDIER est une planche sérigraphiée en rouge et bleu. Il est évident que la version ultérieure – une suite de 40 feuillets au fil desquels le lecteur voit les trois lettres rouges du mot DIE (mourir) gagner une ligne à chaque fois – est visuellement plus frappante et politiquement plus efficace : par le moyen le plus simple, elle rend typographiquement visible la progression inexorable de la mort dans la colonne de soldats. Pour cette réédition, il a paru tout aussi évident que la publication du poème en un volume séparé permettait de lui restituer son fonctionnement implicite de flip book. La dimension de jeu, présente dans toutes les œuvres d’Emmett Williams, semble ici s’être réfugiée dans la forme enfantine de ces livres animés, conçus pour donner l’impression d’un mouvement continu : loin de contredire le tragique du sujet, la forme du flip book est mise au service de la protestation contre la guerre comme machine à tuer. Un flip book pour adultes, toujours d’actualité.

88 pages, 16 euros
Collection Reprint
A paraître / décembre 2013







OFFPRINT PARIS
14-17 novembre 2013
Ecole supérieure des Beaux-arts, Paris

Offprint Paris est un salon de publications dédiées aux pratiques émergentes de l’art. Durant 4 jours, il rassemble des éditeurs indépendants et institutionnels venus du monde entier pour présenter des publications d’artistes, de graphistes, de photographes, d’éditeurs, de musées, d’écoles, de commissaires, et de centres de recherches : 100 éditeurs d’art, de graphisme et de photographie, 15 pays représentés.


Programme des signatures pendant Offprint :
Julien Nédélec - Jeudi de 17h à 20 h
Signature-performance de Julien Nédélec qui publie aux éditions Zédélé Titrer et une nouvelle édition de Feuilleté.

Anne Moeglin-Delcroix -Vendredi de 15h à 18h
Anne Moeglin-Delcroix signera Esthétique du livre d'artiste (Le Mot et le reste).

Julien Nédélec - Samedi de 15h à 18 h


Horaires du salon :
Jeudi et vendredi, de 13h à 20h30
Samedi et dimanche, de 13h à 19h30

Entrée gratuite



SALON PAPIER(S)
6-8 décembre 2013
École des Beaux-arts, Rennes

 


La quatrième classe :
> Exposition collective avec Robert Barry, Daniel Buren, Julie Cazard, herman de vries, Amélie Dubois, Jean-Baptiste Farkas, Jonathan Monk, Claire Morel, Julien Nédélec, Conny Purtill, Yann Sérandour, Laurent Sfar, Nick Thurston.

Commissariat Jérôme Dupeyrat.
Chez Florence Loewy à Paris du 23 novembre au 21 décembre.
Vernissage le 23 novembre à 18h.

Florence Loewy
9 Rue de Thorigny, 75003 Paris


BOOKTREK de CLIVE PHILLPOT :
> VIENT DE PARAITRE Booktrek: Selected Essays on Artists' Books Since 1972 (JRP RINGIER/LES PRESSES DU REEL)


Cet ouvrage rassemble les essais avec lesquels Clive Phillpot cherche depuis 1972 à définir la nature et à retracer les origines et les développements du livre d'artiste, objet singulier « produit par un artiste qui utilise des méthodes de production en série, en quantité (virtuellement) illimitée, pour documenter ou produire des idées ou des œuvres artistiques. »
Ancien bibliothécaire à la Chelsea School of Art de Londres, Phillpot est devenu directeur de la bibliothèque du MoMa de New York en 1977. Il y a développé le département des livres d'artistes et a cartographié l'ensemble de la production mondiale du genre. Collaborant par ailleurs avec des structures spécialisées dans le médium du livre telles que Printed Matter ou Franklin Furnace, Phillpot a largement contribué à la reconnaissance de ce support, y compris d'un point de vue institutionnel, ayant favorisé son entrée dans les musées.
Introduit par une conversation entre l'auteur, Lionel Bovier et Christophe Cherix, rassemblant pour la première fois les textes écrits par Clive Phillpot de 1972 à 2010 (manifestes historiques, notices de catalogues, essais sur des livres devenus légendaires de Sol LeWitt, Ed Ruscha, Dieter Roth, Richard Long, etc.), Booktrek s'impose comme une référence pour quiconque s'intéresse à l'évolution des livres d'artistes et de leur statut si particulier au sein du monde de l'art.






GILLES BRUNI participe à l'exposition collective "Milieux"
> domaine de chamarande (essonne)

Du 26 mai au 30 septembre au Domaine de Chamarande (Essonne).

Pour l’exposition Milieux, une douzaine d’artistes français et internationaux vous invitent à (re)découvrir la diversité des “milieux” de ce site remarquable en s’immergeant dans ses 98 hectares.
Les artistes ont imaginé des installations de plein air, à
l’échelle du lieu, favorisant la rencontre, la découverte et le partage d’expériences. Le Domaine se transforme ainsi en un véritable espace d’observation et d’interaction avec la nature où les visiteurs peuvent expérimenter de nouvelles manières d’habiter leur environnement et de vivre ensemble.

+ Site Internet du Domaine de Chamarande




"REPRINT":
> article de Jérôme dupeyrat sur la collection reprint, publié sur le site TOMBOLO :

« Un livre d’artiste est un livre ordinaire », « [un] livre (comme n’importe quel autre) qui se trouve être conçu par un artiste », « accessible pour tous à un bas coût ». Si tel est le cas, pourquoi les livres d’artistes des années 1960 et 1970, difficilement accessibles du fait de l’épuisement de leur tirage, ou atteignant parfois des prix exorbitants lorsque des exemplaires sont disponibles sur le second marché, ne sont-ils pas réédités ? (...)
http://www.t-o-m-b-o-l-o.eu/flux/zedele-collection-reprint




"REPRINT":
> article de nicolas giraud sur la collection reprint, publié sur le site lacritique.org :

"Reprint, où l’on envisage avec raison la réédition du livre d’artiste" par Nicolas Giraud.

"Le marché a depuis quelques années redéfini ce qu’est un livre d’artiste. Il a produit, avec le temps, une cote qui rend inabordable la plupart des éditions historiques, y compris quand ces éditions furent conçues comme des objets peu luxueux, produites en nombre et diffusées à des prix abordables. (...)"
http://www.lacritique.org/article-reprint